Beau souvenir…

De bulles en bulles ! Toute une histoire de jeunesse.

TINTIN
TINTIN-2

Mille sabords !

A l’école de TINTIN

Alors que j’effectuais mes études artistiques à l’Institut Saint Luc de Tournai, j’ai eu le privilège de collaborer à la réalisation de plusieurs albums ‘TINTIN’, de Georges Prosper Rémi dit: HERGE.

A l’époque, le jeune dessinateur qui réalisait les textes dessinés dans les bulles des albums, partait faire son service militaire. Pour le remplacer durant deux années, les Editions Casterman, lancèrent un concours auprès des élèves de troisième année, section: « Dessin-Peinture ».

J’ai remporté ce concours, ce qui m’a permis de réaliser, en langues étrangères, à l’aide d’une plume à profiler, les textes de plusieurs albums:

TINTIN au pays de l’or noir (1950)

Objectif lune (1953)

et bien d’autres.

Travail de précision qui m’a permis d’acquérir une certaine rigueur dans le domaine de la création artistique. Au niveau d’une page, il fallait que toutes les lettres soient parfaitement identiques, sinon le feuillet calque était refusé, alors à refaire.                                    

Précision et spontanéité du trait ! Si je dois cela à HERGE, je le dois aussi à mon père musicien, premier prix au Conservatoire  de musique de Rouen. Je l’entendais répéter au violoncelle, pendant plusieurs heures, la même phrase musicale afin d’atteindre la perfection qu’il attendais.

 Cette activité m’a aidé à comprendre la très subtile citation émise par HERGE, l’un des plus grands de la B.D :

« J’ai longtemps considéré la bande dessinée comme une farce, une amusette: en tout cas, comme un art mineur…

… Mais il n’y a pas d’Art mineur »

J.C.H

3 réflexions sur “Beau souvenir…”

  1. Bonjour Jean-Claude,

    Tintin et tous ceux qui l’entourent ont réjoui mon enfance. Je n’imaginais pas à l’époque tout ce travail derrière ces jolis dessins.
    Merci pour ce nouvel éclairage Jean-Claude sur ces livres mais également sur votre participation.

    Bien amicalement

  2. Bonjour, vos articles sont toujours un moment de plaisir et de découverte. Aujourd’hui, je souhaite rendre hommage à votre modestie, c’est toujours au détour d’un événement que nous apprenons à mieux vous connaître.
    Merci, bien cordialement.
    A.M. GUITARD

  3. On apprend tous les jours et votre article, Jean-Claude me sidère. Je n’aurais pas imaginé que ces albums TINTIN aient bénéficié de votre contribution. En plus naïvement je pensais les textes écrits à la machine car les lettres sont parfaitement identiques. Et votre père si parfait musicien. Je suis admiratif de tout cela.
    Amitiés à vous et bise à Paule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page