Dom ROBERT

Ecrit par JCHuyghe sur . Publié dans Actualités

Dom ROBERT 1907-1997

Moine Bénédictin, Abbaye d’En CALCAT…

L’ART de la TAPISSERIE
« C’est par circonstance que j’ai fait de la tapisserie, c’est  par un appel que je suis entré   au   monastère,  c’est de naissance que je dessine »                                                                                                                                                                                                               

Le grand inquisiteur Aquarelle
« Mon cher, vous n’avez qu’à
agrandir vos aquarelles et ce sont
des Tapisseries. »

Jean Lurçat

Les oiseaux rares’ Tapisserie

Dom ROBERT

Créa près de cent cinquante
cartons de tapisserie.

(En partie tissées à AUBUSSON)

C’est l’Aquarelle qui l’a aiguillé vers la conception de cartons et la tapisserie. Deux rencontres furent pour lui décisives dans son parcours artistique: Jean Lurçat et Max Jacob.

Le ‘Carton’ composé à la grandeur d’exécution de la tapisserie est placé sous la chaîne du métier où les lissiers suivent le dessin avec exactitude.

‘Magnificat’ Tapisserie

La tapisserie
au fil des temps

Au Moyen–Âge la tapisserie était conçue pour protéger les salles médiévales du froid et de l’humidité. C’est alors que des manufactures ont été crées. Vers 1500, outre la peinture, la sculpture et l’architecture, la tapisserie est devenue l’un des arts visuels majeur. Au 16ème siècle la quasi–totalité des fabricants florissait là où résidaient rois et monarques d’église fortunés. Beauvais, Arras, Paris, Aubusson, Tournai, Bruxelles, Bruges. La première manufacture royale des Gobelins fut établie à Paris au 17ème.

J.C.H 

Musée Dom ROBERT et de la TAPISSERIE du XXème siècle

En l’Abbaye-Ecole de SOREZE (81)

Une étonnante collection constituée de 60 tapisseries de Dom ROBERT et de 35 autres grands noms: Cartonniers et Lissiers
« Dans une tapisserie, on se promène…
Une promenade sans but précis, on se plaît à flâner.
La tapisserie du XXème siècle est davantage un art du temps.
Art du temps par sa facture aussi, 
Art de longue patience