ARTdoise ?

artoise

artoise

L’ardoise, cette pierre feuilletée aux subtiles valeurs entre noires et grises, est un support que j’affectionne particulièrement.

En elle-même, elle est source d’inspiration. J’y devine des figurations qui ne demandent qu’à s’extraire des jeux abstraits dont elle est porteuse de par sa nature originelle. Des noirs qui m’incitent à traduire le dynamisme de la lumière.

Travaillée au trait ou au pinceau avec seulement un noir acrylique, un vernis-mat et un vernis-brillant, J’y trouve, il me semble, un certain rapprochement avec le minimalisme. Minimalisme des moyens utilisés pour suggérer une vision qui vous est destinée en partage.

Autre approche : (seul le geste ressenti que réclame le sujet alors en décide), ajouter aux trois premiers médiums celui d’un blanc acrylique dilué à volonté. Mais cet ajout, tout en contraste, est-il nécessaire pour atteindre une pleine ‘Unité’ riche en noirs d’abstraction ? …

Noir !  Comme le dit Pierre SOULAGES
« Un ‘noir’ aux lumières insoupçonnables »

J.C.H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page