TOULOUSE : à l’ombre du Musée des Augustins…

LOUEDIN-WILLEMENOT…SAKAH ‘Galerie’, une fin 2010 au-delà du réel.

D’entrée, aux cimaises de gauche, un monde où humour et histoire s’amalgament dans la vision qu’en possède Gérard WILLEMENOT.

Aux cimaises de droite, une poésie rêvée par Bernard LOUEDIN que j’ai eu le privilège, (grâce à Jean Louis AVRIL rédacteur et critique d’art à la revue UNIVERS des ARTS), de recevoir comme invité d’honneur au 36e Salon de Castelnaudary.

Et puis, souriante et présente pour mieux nous faire quitter notre monde trop souvent étriqué dans ses vides relationnels, Touria SAKHA la galeriste.

S’écartant de tous  prétextes choisis par les peintres qu’elle sélectionne, avec des mots simples, elle possède ce pouvoir de nous définir ce qu’est une peinture en tant qu’objet en soi, destiné aux sens innés que possède tout regardeur face à une œuvre d’art.

Plus qu’objet, fin en soi, fin sensible qu’en un court instant il nous est possible de capter à cette  condition que quelques uns comme SAKAH nous ouvre les yeux sur cette évidence :

Qu’en ART, il n’y a rien à comprendre’.

Que chacun de nous prenne conscience de ‘SA’ propre vie intérieure.

Vie qui ne demande qu’à éclore.