Art et écrits

De nombreux écrits sur l’œuvre de Dessinateurs, Peintres, Graveurs et Sculpteurs de toutes origines et de toutes tendances, dont en voici un exemple.

« B. BRICE, originaire de nouvelle Calédonie est né le 26 Août 1970 à Nouméa. C’est en 1996 qu’il se consacre pleinement à la peinture.

B. Brice est un peintre ‘Hyperréaliste’ mouvement qui prime la figuration narrative et nécessite l’étude du ‘ Métier des anciens’ avec leurs secrets riches de technicité traditionnelle : dessin, couleur, matière. Ce mouvement a eu pour initiateur le peintre américain Chuck CLOSE. D’autres ont suivi, Malcolm MORLEY, Man REY aux U.S.A et, en France : Jean Olivier HUCHEUX, puis… B.BRICE.

Dans la revue ‘UNIVERS des ARTS’, on présente B. Brice comme ce jeune peintre globe trotteur qui a déjà longuement parcouru le monde.

A la découverte du monde pictural, au travers des thèmes que B. Brice a abordé, c’est toute la peinture de toutes tendances, de tous les continents, de toutes les époques que nous découvrons.

Si B. Brice  se rattache en premier lieu à ces mouvements dans son écriture picturale, il n’est pas sans nous replonger dans ce qu’a été la ‘vraie’ peinture de tous temps et dont tout peintre de ce nom se réclame, jusqu’à ceux que nous qualifions d’abstraits ou minimalistes. 

Art contemporain ! Mais, qu’est ce que cela veut dire ? La peinture ‘contemporaine’ est celle qui échappe à son temps, qui atteint… L’UNIVERSEL.   

La peinture de B. Brice émerge d’un métier qu’il domine et qu’il sublime parce qu’il a les moyens de pouvoir en oublier les contraintes. Le détail  naît de la matière, il n’est pas façonné, il n’est jamais ‘ anecdote ostentatoire’ parce qu’il est suggéré, senti, vécu.

Oui, avec B. Brice vous remontez le temps et vous trouvez chez les meilleurs dessinateurs et peintres de nos jours l’écho de l’authentique, de ce qui fait que leurs œuvres atteignent cette part d’invisible et qui est pourtant ‘Présence’ en ce qui est visible.

B. Brice est de ceux qui vous font vivre intensément le moment de votre regard. En page 2 de ce catalogue vous remarquerez le parallèle que nous osons faire entre la toile ‘Hyperréaliste’ de notre invité d’honneur ‘Œil d’éléphant’ et la très belle composition de Joan Miro Femme et oiseau au clair de lune’. Mais remontons le temps : le détail du ‘Portrait d’Arnoldfini et de son épouse’ réalisé en 1334 par Jean, Van Eyck  dont le rendu du lustre  se compare dans ses éclats avec ceux que reflètent ‘La porte’ peints par B. Brice. Autre similitude, le tableau de Rembrandt, ’La fiancée juive’ (1565-1610) dont la matière picturale d’où naît la lumière est semblable à celle qui émane de la toile intitulée ‘Lumière’, œuvre qui illustre le dernier article sur B. Brice dans la revue ‘UNIVERS des ARTS. Nous terminerons ces comparaisons avec le ‘Regard Papou’ et, le détail d’une toile de Georges Mathieu (1921-) Olivier III décapité’. Les gestes de peindre y sont tout aussi spontanés. 

En conclusion : De tous temps l’homme doué d’un esprit créateur a été attiré vers son idéal, sa transcendance et… l’Eternité. L’Art lui en donne les clés »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page