Martine MADELAINE-RICHARD

Martine MADELAINE-RICHARD

Martine MADELAINE-RICHARD

Martine MADELAINE-RICHARD

Un regard au-delà
du visible

Quand l’Art de peindre
se fait douce senteur.

Telle une abeille travailleuse, Martine MADELAINE-RICHARD privilégie fleurs et fruits, prétexte à peindre qu’elle affectionne particulièrement. Ses espaces peints nous révèlent un besoin de faire vivre des gradations tonales où s’ajoute le désir d’attendre une beauté toute intérieure:          un appel à la poésie.


Fleurs !
Après éclosion elles nous offrent un univers secret
que seules les abeilles butinent,
délectons nous.


Fruits !
Aux tons pastels, costumes de velours
ou robes satinées, une vision destinée tout autant
à nos pupilles qu’à nos papilles.

Madelaine-Richard, née en Gironde, scrute par son regard fleurs, fruits et paysages du Sud Ouest. Les dessins de sa mère font naître en elle une vraie passion, celle de peindre l’âme des sujets qui l’attirent.

Dès 1979 elle participe à plusieurs salons et expositions, plusieurs fois primée dont le Prix de la Présidente en 1995 au Salon des Artistes Peintres de Castel-naudary. (Madame Hache). 

Depuis 2007 elle marie ses oeuvres peintes à l’Art de la poésie: son premier recueil intitulé: ‘Tarentelle’.
De l’écriture picturale elle passe à la couleur des mots.

Le fluide coloré de ses oeuvres est un élixir de vie qui a valeur ‘poétique’ qui explose en nous.

N’a-t-elle pas sa ‘Madeleine de Proust’ ?

J.C.H

Pastels secs,
Mon Vaudou,
Offrent leur satiné,
Séduisent

Peignant l’esprit des vagues,
Fins reflets aquarelle,
Les doigts filtrent l’instant,
Décantant sa douceur.

Sur le vélin lettré,
La trace du pinceau,
Capte l’esprit des doigts
Frémissants d’horizon…

3 extraits du recueil : ‘TARENTELLE’ de Martine Madelaine-Richard :
Alchimie – Entre ciel et mer – Au soleil de mon coeur.

2 réflexions sur “Martine MADELAINE-RICHARD”

  1. Cher Jean-Claude,

    Vraiment, je suis confuse. Votre billet m’émeut au plus haut point.
    Créer avec n’importe quoi: peintures, pastels, écriture, disposer mes fleurs et plantes à l’automne en imaginant des tableaux vivants… pour moi c’est glorifier la vie. Et lorsque en partageant cela on me dit que je rends heureux, alors, je suis comblée.

    Du fond du cœur, c’est moi qui vous remercie Jean-Claude de me suivre sur mes routes picturales ou poétiques, de me soutenir depuis tant d’années avec Paule.

    Bises amicales
    😉

  2. Quel bel article sur cette artiste que j’apprécie beaucoup. Je ressens chaque mot, chaque phrase la concernant et sous votre plume il n’y a rien d’étonnant. Bien à vous Jean-Claude et au plaisir de vous voir ou de vous lire.
    Yvette DELMAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page