Lieu de Rencontres

4ème Salon Internationnal 

affiche générale 5

du Pastel Grand Sud

du 16 au 30 Avril 2016
Villepinte (Aude)

L’Association multiculturelle
L’Avant Théâtre’ présidée par Paul DUSSEL
se veut être : « une envie de rencontres et de promotion
du Pastel ». Ce salon réunit à Villepinte
(Village Audois de 1218 habitants)
les pastellistes du monde entier. (40 exposants)

Le Salon 2015 a eu une excellente réception,
1500 visiteurs sur 2 semaines

2016 ! Levée de rideau prometteuse.

3 stages seront présentés par : OUSSIK,
BOTELLA, CARVIN. Une soirée théâtrale :
‘Tout le monde en rêve’
le vendredi 29 avril à 20h30.

dumestreDUMESTRE
hertzHERTZ
huygheHUYGHE
OLSZEWSKAOLSZEWSKA
oussikOUSSIK

 

Le Pastel ?

     Le Pastel est un amalgame de craie blanche et de poudre de couleurs, agglutinées à l’aide d’une eau de gomme. Son avantage essentiel est la facilité avec laquelle les couleurs se fondent les unes aux autres, ce qui permet d’obtenir les tons et les dégradés les plus subtils, les plus veloutés offrant une belle luminosité. C’est au XVème siècle que cette technique picturale voit le jour. Jean FOUQUET en serait l’un des premiers utilisateurs avec le portrait de Juvénal des URSINS (Staatliche Museen, Berlin). Léonard de VINCI déclarait l’avoir apprise de Jean PERREAL en 1499 et l’avoir employée pour des rehauts dans le portrait d’Isabelle d’ESTE (Musée du Louvre). C’est au XVIIIème siècle que le Pastel a connu son apogée avec Rosalba CARRIERA qui en introduisit la mode à Paris. Puis vinrent Quentin de la LATOUR, PERRONEAU et CHARDIN.

Autre temps fort pour le pastel, au XIXème siècle avec MANET, FANTIN-LATOUR et DEGAS.

Depuis quelques années est arrivée une autre forme pour cette technique: Le PanPastel, pastel ultra-tendre en godets. Sa pigmentation élevée garantit une excellente résistance à la lumière répondant aux exigences des utilisateurs. Pigments extra-fins d’utilisation facile à l’aide de pinceaux plats aux poils de martre. Le PanPastel offre un choix de 80 couleurs, toutes pouvant être travaillées du ton le plus tendre au plus foncé.

Si après avoir pratiqué l’aquarelle, l’huile et l’acrylique j’ai opté pour la technique du pastel, c’est que cette dernière relie, dans l’acte même de peindre, ce qui est essentiel entre dessin et peinture.

Ce tout qui mène à ce qu’on appelle : une oeuvre.

En définitive, le PanPastel m’a permis de retrouver le geste du pinceau, à mon sens plus libre picturalement que le pastel en bâtonnet. Cette appréciation ne m’est que très personnelle.

J.C.H

1 réflexion sur “Lieu de Rencontres”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page