Hommage à Poulet de Gruissan « Aptitude à sentir, à discerner les beautés et les défauts d’une oeuvre d’art, d’une production de l’esprit » (Diderot)

Hommage à Poulet de Gruissan

Dessin de Jean David SABAN

          « Aptitude à sentir, à discerner les beautés et les défauts d’une œuvre d’art, d’une production de l’esprit » (Diderot) Robert GARCIA, dit ‘POULET de GRUISSAN’ gardien de ‘Phare-Sud’ haut lieu artistique de la vie culturelle à Gruissan (11) nous a quitté à l’aube du 5 Juillet 2012.

          L’objectif de son association ‘Nuances-Formes-Langage’ aété de nous transmettre sa passion artistique qu’il souhaitait accessible à tout public. Il nous offrait une lecture dynamique des tendances de l’art ‘Actuel’, tendances de qualité et de sincérité qu’il décelait dans l’œuvre des exposants qu’il sélectionnait, guidé par un secret éclectisme.

          POULET de GRUISSAN, poète, écrivain, peintre, sculpteur, est l’auteur (entre autres) de trois ouvrages ‘Portraits d’Artistes’ réunissant plus de 206 ex-exposants. Articles illustrés d’une œuvre, tous titrés de deux ou trois mots, (ci-dessous 4 démonstrations) à l’exemple de ceux qui ont gravé l’image de l’Association : ‘Nuances-Formes-Langage’.

          Avec Poulet de Gruissan nous étions subjugués par la résonnance des mots. Ceux-ci dévoilaient ce qui, au plus profond des œuvres qu’il découvrait, devenait rêve, souvenir ou pressentiment. Il disait …

« Je modèle mes phrases d’instinct ayant pour cela cultivé la mémoire des mots ».

J.C.H

 

2 

« Architectures philosophiques »

          « Praticien de l’art, plutôt qu’artiste, Jean Claude HUYGHE, partageant sa passion entre l’écriture et le dessin, transpire son affection pour la ligne pure, dont il est un sempiternel carrefour. Essayiste, portraitiste, le dessinateur qu’il est affectionne le crayon et la plume, avec une prédilection pour le pastel et l’aquarelle. En d’autres variantes, notamment dans ses architectures philosophiques, Huyghe, s’inspirant du corps urbain, synonyme de complexité, de prolifération, réalise, à l’issue d’une trouée non figurative, de somptueuses fluctuations sur la verticalité.

Véritable apothéose esthétique, cette période repose principalement sur une inspiration mystique, chrétienne, que nous aurions pu croire unique, possessive, tant que nous n’avions pas exploré, à l’opposite, le plat du dé. Ces variations sur le portrait, son un témoignage de la diversité d’expression qui confère une présence vraie au modèle. L’on devine à chaque œuvre rendue, le tête à tête du concepteur et du modèle, comme une conversation intime, silencieuse, intense… l’œuvre sobre, au graphisme tour à tour incisif et flou, évoque des moments de vie quotidienne. Il y a, chez Huyghe, le souci constant de reproduire la vérité dans sa modestie, sans effet, mais dans la justesse de l’expression.

Entre silence et existence, l’œuvre dessinée, aux fortes oppositions de teintes, ne laisse pas indifférent ».

Poulet de Gruissan

   3

1 réflexion sur “Hommage à Poulet de Gruissan « Aptitude à sentir, à discerner les beautés et les défauts d’une oeuvre d’art, d’une production de l’esprit » (Diderot)”

  1. J’ai beaucoup aimé cet article, merci Jean Claude et encore une fois merci à l’écrivain que vous êtes…sans oublier le peintre évidemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page