Escapade à Saint-Pétersbourg – Article N°2

Le Palais PAVLOVSK

Symbole de l‘harmonie et de la beauté

 

       La première pierre de l’Ancienne résidence d’été du Grand-duc Paul Petrovitch, futur empereur de Russie et de son épouse Maria Feodorovna (née Princesse Sophie Dorothée de Wurtemberg) fut posée en 1782 au village de Pavlovskoïe (à 25 km de St Pétersbourg). Construit entre 1782 et 1786 pour Catherine II, elle en fit cadeau à son fils, futur Paul Ier..

      Ce  grand Palais sera transformé en musée en juin 1918 grâce à Anatole Lounatcharski, commissaire du peuple à l’Instruction qui disait : « Pavlovsk est le meilleur exemple du bon goût et de l’harmonie »

      La visite débute par le Vestibule Egyptien. Murs rustiques imitant la pierre brute, sol pavé de basalte noir. De toutes les salles du palais Pavlovsk la salle Italienne est la plus belle. Joyaux de l’art classique de la fin du XVIIIème siècle.

     Autres merveilles, la Salle Grecque, le Cabinet des tapisseries conçu pour abriter les Gobelins de la Manufacture royale, offerts en 1782 au couple princier par le roi Louis XIV. Une partie de cette collection des Gobelins se trouve actuellement au Musée Paul GETTY (Musée Malibu-Californie, que j’ai visité dans les années 70).

     Parmi les salles éblouissantes de ce palais notons : l’escalier d’Apparat, la Salle du trône, la Salle des chevaliers, la Bibliothèque d’apparat de Paul Ier, la Bibliothèque Rossi, le Cabinet framboise, la Salle à Manger blanche, La chambre à coucher de l’Impératrice Maria Feodorovna, le Salon de la Guerre, 
le Salon de la Paix, la galerie de tableaux, la Chapelle.

    Les extérieurs : Le monument de Paul 1er, La volière, le petit jardin particulier, le Pavillon des trois grâces, la Colonnade d’Apollon, le Temple de l’Amitié.

   Que dire de plus ? Simplement vous souhaiter, qu’un jour, vous soyez visiteur de ce site merveilleux.

                                                                                                                                                             J.C.H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page