Qui est Jean Claude HUYGHE ?

Né le 10 février 1937 à Mont Saint-Aignan (76), il passe plus de deux fois vingt ans sous les cieux des Flandres. Il suit ses humanités artistiques en Belgique à l’Institut Saint-Luc de Tournai. Quatre années ‘Dessin, Peinture et Décoration’ (Diplôme en 1955 avec la mention : Distinction). Suivies de trois années d’études supérieures option ‘Publicité’ (Diplôme A7/A1 obtenu avec la mention Distinction). Dès la fin de ses études il consacre ses loisirs à saisir l’évolution de la peinture depuis les origines jusqu’à nos jours. Mise en parallèle d’oeuvres de toutes provenances et de toutes époques, afin d’en dégager les critères picturaux au travers des âges : « Ce qui est UNIVERSEL ». En 1961, il embrasse une carrière qui le mènera au poste de Directeur artistique et de chef de publicité au sein de deux grandes sociétés de V.P.C. à Roubaix et Tourcoing. En 1986, arrive à Castelnaudary pour y créer une société de vente de produits gastronomiques en V.P.C : (Le Moulin d’Arius). Praticien d’art et non artiste, Jean Claude HUYGHE est Dessinateur, Peintre, Portraitiste. Pourquoi le portrait ? Parce que ce genre, trop peu exploité de nos jours, demande rigueur du dessin et analyse en profondeur de ce qu’il y a de caché derrière les traits du modèle. Sa démarche picturale: « Par le jeu des lignes et des formes, tenter d’atteindre un certain degré d’abstraction. Le support, le dessin, les valeurs colorées ne sont ‘prétextes’ que pour suggérer les choses. Au plus vite s’écarter du sujet avec la seule intention de réaliser une oeuvre vivante par elle-même: Dessin ou Peinture ». « Je jette une première ligne. Par ce geste, (acte de dessiner ou de peindre), l’espace qui reçoit cette ligne m’informe sur la continuité de ma démarche afin de placer les éléments nouveaux aux endroits les mieux appropriés du tableau. Il y a un rapport de proportions nouvelles des pleins et des vides pour un équilibre inattendu. Cet équilibre tient dans le secret d’une lumière qui doucement apparaît et qu’il va falloir métamorphoser en une unité appelée ‘Peinture’. Sollicitations émotives, révélation de vision qu’il  faut capter dans l’action, savoir garder raison mais aussi accepter ce que le geste fait naître à notre insu, cette part de mystère qui relie ‘ le visible à l’invisible’.

Quatre ouvrages à son actif

  • Mai 2000:
« Stèles discoïdales et Croix de pierre en Lauragais« , recueil de 110 dessins.
  • Octobre 2005:
« Le geste et l’inexprimable« , essai sur l’art, le dessin, la peinture.
  • Novembre 2006:
« De l’inexprimable à la couleur des mots« , complément au premier essai..
  • Décembre 2011 :
 « ARTS et…Mots passants » le dictionnaire de l’Amateur d’art. 5570 citations sur l’art, le dessin, la peinture. 1359 auteurs, depuis ARISTOTE jusqu’à nos jours.

(Ouvrages disponibles par E-mail : jeanclaude.huyghe@wanadoo.fr)

  • Mars 2012:
(Portraitiste peut-être reconnu?) Son double portrait de Jean Marais et Edwige Feuillère intitulé : ‘L’Aigle à deux têtes’ a été acheminé: ’Espace Jean Marais à Vallauris’ où il est désormais exposé aux côtés de dessins et peintures de Jean Marais et de Jean Cocteau.
  • Avril 2012:
J.C. HUYGHE à été référencé au Dictionnaire LAROUSSE ‘GUID’ART’, cotation des artistes du XVème siècle à nos jours.
  • Juin 2012:
 Dans le salon OPERA de l’hôtel « INTERCONTINENTAL PARIS le GRAND » il est récompensé lors du 97ème anniversaire de l’Académie des ARTS- SCIENCES-LETTRES qui a pour vocation de reconnaître et de promouvoir les femmes et les hommes qui, par leurs talents et leur travail, participent au rayonnement de la culture dans les domaines artistiques, littéraires et scientifiques. Il a reçu directement le diplôme et la médaille d’ETAIN sans passer par la case ‘bronze’.

 

Peindre ! Se confronter à soi-même, non pas en montrant ce qu’il y a devant soi, mais en soi (J.C.H)

Commentaires (8)

  • DUFAUR-MOURENS

    |

    Félicitations pour ce beau site, qui représente bien l’artiste complet qu’est Jean-Claude. Beaucoup de talent, un coup de crayon extraordinaire, un coup de pinceau aussi talentueux que le crayon. Une grande richesse culturelle, et une double facette, puisqu’écrivain. Alors, Jean-Claude, continue à nous attirer dans ton monde, bien particulier, où l’ART est à sa place.
    Merci, Lise DUFAUR-MOURENS.

    Répondre

  • Alain Faillat (dit) Alf

    |

    Votre pratique, votre regard, vos réflexions sur la peinture m’intéressent particulièrement. J’y trouve ce que je ressens sans y parvenir tout à fait : la nécessité d’ignorer le regard extérieur pour ‘agir’ librement, pour avoir sa propre lecture et interprétation des choses, sans le souci du jugement et de l’exposition.
    Nouveau venu à la peinture, j’avance doucement…mais avec plaisir et sérénité.

    Répondre

  • D'ARMAGNAC

    |

    Votre site m’a donné l’occasion de faire mieux encore connaisance avec vous. Vous dire que je viens de découvrir en J.C.Huyghe un esthète, créateur, passionné et complet dans le domaine artistique et culturel est pour moi un vrai bonheur.

    Répondre

  • BAUDET Michel.

    |

    Quoiqu’on en dise parfois, c’est toujours réconfortant de recevoir un regard bienveillant à propos de son travail, en particulier de la part de ses pairs. Et je vous en remercie.
    J’ai eu beaucoup de plaisir à parcourir votre site et votre propos, sur le plan humain, semble converger, par l’expression de représentation différentes, à celui que je m’efforce de vivre au quotidien et le cas échéant, de transmettre.

    Répondre

  • Jean Claude MARIE

    |

    Bonjour Jean Claude
    Je viens de prendre un peu de ce temps que je ne m’accorde guère… Pour aller visiter ta galerie. J’y ai découvert des merveilles !. Non seulement j’apprécie ton style, qu’il s’agisse de dessins ou de peintures, mais encore tes oeuvres témoignent d’un talent véritable et d’une très grande maîtrise de ton Art.
    Je voulais te le dire, te féliciter.
    Jean Claude

    Répondre

  • Mineo Josiane

    |

    A parcourir ces 49 pages d’une histoire qui n’en fini pas de nous surprendre, de nous émouvoir, de nous instruire, de nous éblouir et qui nous révèle un Art qui, s’il repose sur le travail, la technique, l’observation, s’en affranchit pour devenir CREATION. Vous m’avez appris tant sur ce monde que je connais si peu que je vous en suis reconnaissante. J’y vois, ma foi m’y aidant, le reflet de DIEU dans sa CREATION. Que de beauté dans l’ Art… peinture, aquarelle, pastel, crayon, sculpture, la lumière est omniprésente qui rend l’oeuvre vivante. Sans lumière pas de vie, et sans ombre pas de lumière. Merci pour ce moment que je pourrai voir et revoir pour mieux comprendre ce monde d’une infinie richesse.
    Amicalement Josiane

    Répondre

  • Aubry

    |

    J’ai regardé le site et je suis heureux de l’avoir fait , car cela m’a permis de découvrir des artistes magnifiques , merci

    Répondre

Laisser un commentaire